Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et du programme d’échange de la SVA à New York en cinématographie jusqu’en 2005, Halida Boughriet est une artiste Française et Algérienne. Jouant sur les dichotomies entre réalité et fiction, elle travaille avec différents langages artistiques influencés par les situationnistes et fluxus dans son utilisation de la performance, de la photographie et de la vidéo. Au carrefour d’une préoccupation esthétique, sociale et politique, ses pièces s’efforcent de saisir les tensions dans les relations humaines mis en évidence par la société . Le corps est omniprésent, comme un instrument de geste poétique expérimentale Ses oeuvres sont conservées au Centre des nouveaux médias du Centre Pompidou à Paris, au Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne à Vitry-sur-Seine, au Musée d’Art Moderne d’Alger et au Hood Museum (USA). Halida Boughriet a participé à des événements internationaux dont Elles@centrepompidou à Paris (2010), au Festival d’art contemporain d’Alger (2011), à l’Institut du Monde Arabe, Paris (2012 - 2019). Elle participe à « Vidéo et Après» au Centre Pompidou , à la Biennale Internationale de Dakar en 2014, et au programme radio Documenta 14 (2017- Athènes, Kassel). En 2018, elle a été l’une des artistes de l’exposition «Persona Grata» au Musée national de l’histoire de l’immigration. En 2019, elle a également participé à la première édition de la Biennale de Rabat dédiée à la femme artiste.

 


A graduate from the Ecole Nationale Superieure des Beaux-Arts in Paris and the Exchange Program of the SVA New York in cinematography, Halida Boughriet is a French and Algerian artist. She’s used to explore a broad media range and does make performance a central issue to her artistic expression, through varied elements, references and tools. At the crossroad of aesthetic, political and social concerns, her productions strive to capture and translate tensions made obvious in human relationships and society, in some given historical and social context, including the emotions conveyed in individual and collective memory. The omnipresence of human bodies is an essential aspect of her poetical/experimental work.
Some of her pieces are now to be found in the collection Nouveau Media of the Centre Pompidou and at the MAC/VAL Museum (Musée d’Art contemporain du Val de Marne) in France. Her works were also shown in several exhibitions, including Elles@centrepompidou, the FIAC in Algiers in 2011, or the art show Le corps découvert held at the IMA in 2012. In 2013, Halida also performed with her installation “Chapelle video #4” at the Art and History museum in Saint-Denis. More recently she was part of the event “Video et Après” back at the Centre Pompidou, and of the International Biennale de Dak’art in Senegal. In 2015, she’s been represented at the Rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid