#lallyartlovers La racialisation de l'art Contemporain

Réflexion autour d’un livre, L’OCEAN NOIR de William Wilson, 17 teintures Abomey BENIN
October 12, 2020
L'OCEAN teinture symbole William Wilson edition Gallimard Jeunesse
L'OCEAN teinture symbole William Wilson edition Gallimard Jeunesse

Chers #artistlovers,

Leurs lectures ne sont les miennes, de qui êtes-vous les lecteurs ? Nous pouvons aisément juger la prouesse d’un roman sur différents critères : par la gymnastique de langage, la finesse des personnalités, ou encore la description d’un monde délicat. Un monde inventé pour nous, pour vivre une réalité à un instant T. Un présent plus que parfait.

 

Teinture Abomey Benin

"L'Océan, l'océan Atlantique, calme ou déchaîné, il est à la fois espace de liberté et monstre impitoyable. Par sa profondeur obscure il symbolise l'inconscient incommensurable, tandis que sa surface est le miroir de nos identités transitoires. Il engloutit indistinctement les bourreaux et les victimes. Il dissout toutes les traces, sauf quelques gouttes de sang qui témoignent de la persistente folie meurtrière des hommes."

L’écriture fait partie des arts les plus accessibles en occident. Je ne suis pas historienne, c’est dans mon expérience de vie que ce trouve ce jugement, en tant que femme métissée dans la trentaine ayant grandi en France.

Cette réalité est surement tout autre en Afrique, ou la transmission est avant tout orale et évolutive par l’apport spirituelle de chacun dans l’offrande à la vie.

 

En Afrique, nous dit William Wilson « une banale pierre, une case, un muret, un itinéraire, un carrefour, la forme d’une poterie, une vieille chaise apposée à tel endroit, tout cela avait un sens précis. En réalité, rien n’était laissé au hasard. Tout ce que je pouvais voir était le support d’une réalité invisible. La réalité si ordinaire que j’avais devant les yeux était un vaste objet mnémotechnique. Ce caillou sans intérêt n’avait pas besoin d’être doré à la feuille, ni d’être enchâssé dans un autel enluminé de pierres précieuses pour rappeler l’alliance de tel ancêtre avec tel Dieu à l’occasion de tel évènement. […]

 

A cet égard, les objets pillés par les Occidentaux et accrochés dans de somptueux musées ne sont que des cadavres ayant perdu l’essentiel de leur signification. Le tissu de mémoire qu’ils représentent n’existe plus. »

L’Occident ne perçoit qu’une très petite partie de cette culture principalement orale. Nous le savons, de la méconnaissance née bien souvent la peur. La peur mystique de représailles ensorcelées, ou de jugements cachés. Le folklore amuse, il amuse à distance.

Or, nous sommes d’une époque issue directement de rencontres entre les trois continents. « De bien des façons, les événements des siècles passés ont influé durablement sur le destin des sociétés africaines, de toute la diaspora noire et de l’Europe. »

William Wilson, n’est pas non plus un historien, c’est un artiste, avec une vision je pense assez réaliste du métissage culturel que nous vivons. C’est une vérité, « il n’y a pas de culture supérieure, il n’y a pas de races, de civilisation ou de pensées supérieures. Il y a des peuples différents ».

L’Afrique et l’Occident sont des peuples différents et laissons à l’Afrique sont esthétisme engagé sans besoin de grand édifice pour édifier la vie, lui rendre sa gloire et ses faiblesses. L’art Contemporain moderniste les techniques, universalise la parole, engage des nations mais doit préserver l’identité culturelle des humains qu’il décrit.

 

L’EXPOSITION COUP DE FOUDRE, c’est 90 œuvres de plus de vingtaine d’artistes haïtiens du 17 Septembre au 28 novembre 2021. La majorité des œuvres présentées sont de l’Art Vaudou.

L’art Vaudou est très souvent diabolisé par les civilisations occidentales et plus précisément les monothéistes comme l’eurent été les cathares en France, à Beziers, entre le X et le XIIème siècle. « Le vaudou est une religion s’inspirant de rites chrétiens. Il désigne l'ensemble des dieux ou des forces invisibles dont les hommes essaient de se concilier la puissance ou la bienveillance. Il est l'affirmation d'un monde surnaturel, mais aussi l'ensemble des procédures permettant d'entrer en relation avec celui-ci ». Le vaudou célèbre entre autres les vaudouns* « les dieux, les hasards, et les accidents de la vie ». Les vaudouns nous forgent… Ainsi des réponses données à l’adversité nous pouvons obtenir le salut éternel de notre âme.

symboles teinture Vaudou 

 

Depuis le 17 novembre, Nous avons eu plus de 300 visiteurs pour l’exposition COUP DE FOUDRE. Je me permets de partager ici le ressenti de beaucoup d’entre eux : «L’art présenté ici est assez morbide » ; « c’est pesant » ; ou « je ne pourrai pas vivre avec ces œuvres, elles ont trop présentes, trop personnelles » m’a-t-on dit.

Je réponds :« Nous vivions pour mourir », C’est une affirmation triste mais vraie. Dans ce cas, une mort célébrée est-elle fatalité ? je ne pense pas. Je crois que certains vaudouns ne dérangent plus quand la paix est en nous. L’instrumentalisation de ces œuvres est une peur cachée de nous-même, de notre pouvoir et nos faiblesses.

 

En fille de l’occident, face à ma peur, je me reconnais un arcane 7.  Une tour qui s’effondre, un jugement hâtif, puis a long terme quand l’instinct recule, la réflexion.  Je choisie enfin l’arcane 11 : L’Harmonie.

A chaque culture sa magie…

 

*Définition : Vaudouns: Dieux en Yorouba

Sources :

-   Définition du Vaudou extraite d’un article de Wikipédia

-   Extraits du livre : L’océan Noir de William Wilson.

William Wilson est notre éclaireur nous dessine un future dans les traces de notre Histoire. L'histoire de la rencontre entre 3 continents à travers 17 teintures d'Abomey, au Bénin.

couverture Océan Noir de William Nelson edition Gallimard Jeunesse

 

Je vous souhaite une merveilleuse semaine et vous retrouve sur Instagram, Etsy ou par mail…. OMEN

etsy boutiqueESTY SHOP & ART SHOP ONLINE

 

ME CONTACTER: laetitia@espacelally.com

NOUS SUIVRE:

Instagram: espacelally

Pinterest: espacelally

Mail : reynald@espacelally.com

Mail: laetitia@espacelally.com

USA 1-646-233-1260

FR +33 (0) 6 16 67  44 15

FR +33(0) 6 18 50 57 38

 

About the author

Laetitia Vagner

Add a comment